France Dirigeants - La formation par des séminaires uniques aux dirigeants et cadres dirigeants
L'anticipation des organisations

Joseph CECCATO

« Devenu ingénieur au moment où les ordinateurs faisaient leur entrée dans le monde de l’entreprise, j’ai été formé au double cursus de la gestion d’entreprise et de l’informatique. Entreprise et informatique, nous étions à l’aube d’un nouveau modèle organisationnel en France. Je réalisai alors que la plupart des dirigeants, qui engageaient l’avenir de leur entreprise avec cette révolution informatique, basaient leurs décisions sur un petit faisceau d’informations, de fait stratégiques, et souvent inadaptées. J’ai pris conscience qu’eux aussi avaient besoin d’informations vraiment stratégiques. J’ai créé alors France Dirigeants … »

En savoir plus       
Inscrivez-vous dès maintenant aux séminaires des nouveaux dirigeants

Nos prochains séminaires

Explorer le catalogue au complet       

Ils nous ont fait confiance

Nos références

Le cercle des experts

notre actualité récente

11 novembre 2019

Le pouvoir de la parole

Nature et culture Selon Aristote, l’homme est l’animal doué de logos. Logos en grec signifie à la fois parole et raison. Parler, c’est articuler des sons pour faire entendre du sens à quelqu’un. La parole est l’exercice de la faculté de langage, faculté innée combinant symbolisation et communication. En ce sens, la parole est un fait de nature. En même temps, la parole s’accomplit dans une langue qui est un système de signes et de règles conventionnels propre à une communauté. En ce sens la parole est un fait culturel : la parole articule ainsi nature et culture. Mais la parole est surtout l’usage que chaque sujet parlant fait de sa langue. Si la langue définit la dimension abstraite du langage, la parole en constitue la dimension concrète. Chaque sujet parlant s’empare de sa langue à sa manière, la parole est donc révélatrice d’une personnalité engageant avec les autres certains types de relations, qui s’inscrivent elles-mêmes dans un contexte social et psychologique (il en est ainsi de la parole du dirigeant ou du manager, investi d’une certaine autorité dans un cadre hiérarchique). Parler, c’est agir Si l’on en croit l’opinion, la parole serait aux antipodes de l’action. Pourtant, dans le langage du bébé, l’émergence du je implique une activité de synthèse par laquelle celui-ci unifie la multiplicité de ses états et de ses actes, et les identifie comme siens, initiant un processus de construction de sa subjectivité, et de l’image qu’il a de lui-même. Plus tard, prendre la parole requiert souvent du courage, […]

En savoir plus

26 septembre 2019

Peut-on prévoir l’avenir ?

« Un seul battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut déclencher une tornade au Texas », selon la formule célèbre d’Edward Lorenz, un météorologue américain considéré comme l’initiateur de la théorie du chaos, développée ensuite par des mathématiciens à partir des années 1970. S’attendre à l’inattendu Cette réaction en chaîne, aujourd’hui connue sous le nom d’effet papillon, montre à quel point le comportement de systèmes complexes à variables multiples est imprévisible. Toutes les sciences, y compris sociales, sont concernées par ce changement de paradigme ; en particulier, cette théorie peut inclure l’organisation du vivant dans la nature. Parce que notre monde est un système complexe, les « prédictions » ne seront jamais que des hypothèses plus ou moins hasardeuses. Si l’avenir est imprévisible, c’est qu’il est indéterminé. À tout moment, le cours des événements peut bifurquer : la plupart des événements décisifs du XXe siècle nous ont pris de court, et personne n’avait imaginé que l’Union Soviétique imploserait sous le poids de sa propre absurdité. Malgré cela, même si « le présent est notre seul bonheur”, comme l’affirmait Goethe, les hommes s’obstinent depuis toujours à percer le grand secret, à vouloir connaître l’avenir avant qu’il ne soit présent. Selon le philosophe Heidegger, exister, c’est être dans le temps, et d’abord tourné vers ce qui arrive à ma rencontre. Variables et constantes Vaclav Havel, qui a passé sa vie à se battre aux avant-postes de la dissidence, résumait ainsi son expérience : pour savoir de quoi demain sera fait, il faut commencer par écouter les chansons que les […]

En savoir plus

17 juillet 2019

Pourquoi (et comment) changer ?

« On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve. » disait Héraclite. Philosophe du 6ème siècle avant J.-C., Héraclite soutient – comme Bouddha à la même époque - que tout est en perpétuel changement : « Rien n’est permanent, sauf le changement »...

En savoir plus
Nos villes d'intervention

Le réseau France Dirigeant

Pour le développement de vos compétences managériales

Contactez-nous

Inscrivez-vous à

Notre lettre de diffusion